Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Retour
Catherine VERNIZEAU-AKUE
Le 3 avril 2020
Lettre Ouverte à tous les<br />
décideurs

Lettre Ouverte à tous les
décideurs

La pandémie de Coronavirus se présente de jour en jour, plus seulement comme une crise sanitaire mondiale ; mais comme une crise globale qui touche jusqu'au secteur du travail et de l'emploi décent, la pauvreté, la faim, en bref tous les domaines du développement durable.

Si dans les pays développés le télétravail est promu comme alternative majeur pour faire face à la cessation du travail avec les prescriptions de confinement, cela n'est pas le cas pour les pays du sud qui ont un faible accès et de faibles connaissances dans les domaines du numérique et où la majeure partie de la population ne dispose pas d'une véritable couverture sociale, travaillant dans l’informel, au jour le jour. La situation est déjà critique en temps normal, elle va vite devenir catastrophique.

Plusieurs autres mesures de riposte contre le COVID-19, telles que la distanciation sociale, la fermeture des marchés, et autres secteurs économiques dit, non essentiels, quoi que nécessaire pour réduire la propagation est difficilement respecté dans certains pays du sud. Ces mesures déjà difficilement surmontables par nos pays industrialisés, seront, à terme néfastes pour l’économie, l’emploi et le travail mais en plus important puisque les nations du sud, n’ont pas de SAS de pressurisation. Nous pouvons craindre en effet, des licenciements en masse à la suite de la fermeture des petites et moyennes entreprise, la baisse du Chiffre d'affaire et les pressions fiscales diverses dans ces pays où l’aide gouvernementale n’est pas à la l’ordre du jour, si ce n’est aussi dans les pays où des accords sont pris.

Selon l'Organisation internationale du travail environ 25 000 millions d'emplois sont actuellement menacés dans les entreprises en Afrique, que dire des emplois informels qui nourrissent et font survivre la plus grande partie de la population.

Coordination Internationale M.E.R.V.E.I.L.L.E.S. du Monde, à travers tous ses responsables et tous ses membres à travers le monde, tire la sonnette d'alarme pour les pays du sud, auprès l'ensemble des partenaires du développement, car la jeunesse, africaine en particulier, sans emploi décent ne pourra contribuer au développement durable de leurs pays et partiront de plus bel, se tournant vers une immigration clandestine hasardeuse, en quête d'un Eldorado, qui n’existe plus.

Cet appel vaut pour tous les pays, quel que soit le continent, où le seuil de pauvreté n’est plus un seuil mais un constat d’échec de la solidarité humaine qui devrait pouvoir élever chaque citoyen du monde à un minimum vital.

Le monde doit changer. L’autonomie alimentaire mise en avant. Le développement de chaque pays favorisé. L’Homme placé au centre de l’attention et l’économie de marché revu et remis à sa juste place. Il aura un avant et un après Covid – 19. Les choses doivent évoluer. Le problème du climat, la justice sociale, la santé, … doivent être primordiales. Il est temps d’en finir avec la passivité et d’avancer TOUS ENSEMBLE vers un avenir meilleur ou aller à notre perte. Le rêve de la construction d'un monde meilleur a besoin des actes audacieux. Il est temps que les pays du sud ne soient plus dépendant de la « générosité » des pays du Nord mais deviennent de acteurs de leurs développements, des consom’acteurs pour les pays du nord qui pourront ainsi, eux aussi, se relever plus fort.

Donc concrètement, nous demandons que des dispositions soient prise au niveau mondial pour

Dans l’immédiat :

Que les dividendes des grandes entreprises soient obligatoirement réinjectés dans l’économie mondiale. Comme le dit la chanson de J.J. Goldmann, finit le temps du chacun pour soi !

Renforcer les actions que des personnes physiques ou des entreprises ont déjà mis en place par solidarité. Nous demandons que les entreprises possédant des techniques ou outils et de tous les corps de métiers qui pourraient contribuer à la fabrication de matériels de protection pour le personnel soignant, le personnel des services vitaux, du personnel soignant aux agriculteurs en passant par le personnel de nettoyage des hôpitaux et les éboueurs, et pour la population défavorisée dans tous les pays mais tout spécialement dans les pays du sud, soient fortement incitées à participer à l’effort collectif.

Prendre en considération, les actions de tous les participants de la société civile dans ce combat et de les aider financièrement à mettre en place pendant et au-delà de la crise les moyens de lutter contre le Covid 19 et d’activer le développement durable pour que tous les continents soient les acteurs de leur développement et non plus des spectateurs passifs.

Réagir plus rapidement pour venir en aide aux SDF

Prendre en considération toute les strates de la société pour leurs apporter toutes l’aide nécessaire, nous pensons à l’aide à l’enfance, aux personnes handicapées, …

Après la crise :

La mise en fonctionnement effectif d'une Couverture Sociale Universelle pour tous.

Le retour à l’autonomie alimentaire même si un abandon complet de la mondialisation n’est pas envisageable, ni souhaitable. Il nous faut trouver un équilibre. Ne plus dépendre complètement dépendant des autres. Nous en voyons les limites aujourd’hui où nos entreprises, comme au temps de la dernière guerre sont obligés de se mobiliser pour fournir les articles

La généralisation de l'accès effectif au tic pour tous les enfants en âge scolaire. Fourniture de tablettes (moins de déboisement, moins de poids pour l’enfant, plus d’ouverture éducative, même si nous sommes conscient que le développement des outils informatiques posent d’autres problèmes) ; l’accès effectif aux outils tic, pour que le travail soit accessible à tous en toutes circonstances ; le développement d'un programme de formation à l'usage des outils de la nouvelle technologie de l'information et de la communication.

Nous attendons tous de la part de décideurs que vous êtes une réponse rapide, concrète et efficace à l’exceptionnel situation dans laquelle nous nous trouvons tous, mais face à laquelle nous n’avons pas tous les mêmes armes.

Salutations Solidaires

In English

The Coronavirus pandemic presents itself day by day, no longer just as a global health crisis; but as a global crisis that reaches down to the decent work and employment sector, poverty, hunger, in short all areas of sustainable development.

If in developed countries teleworking is promoted as a major alternative to cope with the cessation of work with confinement requirements, this is not the case for the southern countries which have low access and poor knowledge in the fields digital and where most of the population does not have real social security coverage, working in the informal sector, day to day. The situation is already critical in normal times, it will quickly become catastrophic.

Several other response measures against COVID-19, such as social distancing, market closings, and other economic sectors said, are non-essential, although what is necessary to reduce the spread is difficult to meet in some southern countries. These measures, already difficult to overcome by our industrialized countries, will ultimately be harmful for the economy, employment and work, but more important since the nations of the south do not have pressurization SAS. We can fear, in fact, mass layoffs following the closure of small and medium-sized businesses, the fall in turnover and various tax pressures in these countries where government assistance is not at hand. Agenda, if not also in countries where agreements are made.

According to the International Labor Organization, about 25,000 million jobs are currently threatened in businesses in Africa, what about informal jobs that feed and support the majority of the population.

International Coordination M.E.R.V.E.I.L.L.E.S. du Monde, through all its leaders and all its members around the world, is sounding the alarm for the countries of the south, with all the development partners, because the youth, African in particular, without decent employment do will be able to contribute to the sustainable development of their countries and will start off better, turning to hazardous illegal immigration, in search of an Eldorado, who no longer exists.

This appeal applies to all countries, regardless of the continent, where the poverty line is no longer a threshold but an acknowledgment of the failure of human solidarity which should be able to raise each citizen of the world to a vital minimum.

The world must change. Food autonomy put forward. The development of each country favored. The Man placed at the center of attention and the market economy reviewed and put back in its proper place. It will have a before and an after Covid - 19. Things have to change. The climate problem, social justice, health, etc. must be paramount. It is time to put an end to passivity and move ALL TOGETHER towards a better future or go to our loss. The dream of building a better world needs bold acts. It is time that the countries of the south are no longer dependent on the "generosity" of the countries of the North but become actors of their developments, consumers for the countries of the north who can thus also rise up stronger.

So concretely, we ask that measures be taken at the global level to

In the immediate future:

That the dividends of large companies must be reinjected into the world economy. As the song by J.J. Goldmann says, the time for everyone is over !

Reinforce the actions that individuals or companies have already implemented in solidarity. We ask that companies with techniques or tools and all trades that could contribute to the manufacture of protective equipment for nursing staff, vital service staff, nursing staff to farmers and cleaning staff hospitals and garbage collectors, and for the underprivileged population in all countries but especially in the southern countries, are strongly encouraged to participate in the collective effort. Take into consideration, the actions of all the participants of civil society in this fight and help them financially to set up during and beyond the crisis the means to fight against Covid 19 and activate sustainable development so that all continents are actors in their development and no longer passive spectators.

Respond faster to help the homeless

Take into consideration all strata of society to provide them with all the help they need, we are thinking of helping children, people with disabilities, etc.

After the crisis:

The effective implementation of Universal Social Coverage for all.

The return to food autonomy even if a complete abandonment of globalization is neither possible nor desirable. We have to find a balance. No longer, be completely dependent on others. We see the limits today where our companies, as in the time of the last war, are forced to mobilize to supply the items

The generalization of effective access to tic for all children of school age. Providing tablets (less deforestation, less weight for the child, more educational openness, although we are aware that the development of computer tools poses other problems); effective access to ICT tools, so that work is accessible to all in all circumstances; the development of a training program in the use of the tools of the new information and communication technology.

We all expect from decision-makers that you are a quick, concrete and effective response to the exceptional situation in which we all find ourselves, but facing which we do not all have the same weapons.

Solidarity Greetings

Pour le Conseil d’administration international de la coordination M.E.R.V.E.I.L.L.E.S du Monde.

For the International Board of Directors of the M.A.R.V.E.L.S Coordination of the World.

Contact : coordi.merveillesdumonde.fr@gmail.com

0 (33) 7 67 61 47 46

Documents
icoPaperclip32Dark lettre ouverte Covid 19.pdf
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Soutien aux albinos d'Afrique

Soutien aux albinos d'Afrique

Les albinos ont des besoins spécifiques : crème solaire écran total pour retarder l'éventualité...

Catherine VERNIZEAU-AKUE
27 juillet 2020
Bénin, poursuite de la sensibilisation au Covid 19

Bénin, poursuite de la sensibilisation au Covid 19

Effectivité de la sensibilisation Covid-19 des CV de la Commune d'AdjarraDans la matinée de ce...

Catherine VERNIZEAU-AKUE
25 juillet 2020
Suivi et Evalutation de projets au Cameroun

Suivi et Evalutation de projets au Cameroun

La Fondation FIDEPE a mené pendant deux jours le 22 et 23 juin 2020 une mission de suivi...

Clovis KOAGNE
25 juin 2020
Visites à domicile sur le projet Allié du troisième âge. (ATA)

Visites à domicile sur le projet Allié du troisième âge. (ATA)

Association INABACTOGO Région centraleZone lama-tessi centre.Je vis grâce à ce petit jardin que...

- Kossi Téléba N. ATCHAM
25 juin 2020
Genre, violence et Covid !

Genre, violence et Covid !

MaliCampagne de sensibilisation avec pour thèmeViolence basée sur le genre en période de COVID19...

Lancina BAMBA
25 juin 2020
Les potins du Covid 19

Les potins du Covid 19

Épisode 12 : fer gaté, batérie gaté !« gakpo gblégléeeeee batérie gatééééééééééé ,gagbo...

- Kossi Téléba N. ATCHAM
25 juin 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus